JOC AMERICA

 

PRESENTATION DE LA JOC AMERIQUE

NOUVELLES

DOCUMENTS

 

 

L'accès à l'emploi constitue l'un des droits les plus fondamentaux, garant de la dignité et moyen essentiel de subsistance de tout être humain. Cependant, dans un pays post-conflit marqué par la pauvreté et une faible scolarisation, l'accès à ce droit essentiel reste un objectif lointain. Le marché du travail guatémaltèque dépend presque entièrement de l'économie informelle et les rares emplois formels sont constamment menacés par la flexibilité du travail. Le non-respect de la législation du travail, la faiblesse des institutions liées au travail et la politisation partisane de l'accès à l'emploi exacerbent la crise de l’emploi. Ces problèmes sont à l'origine de phénomènes tels que la criminalité endémique et les migrations massives.

Dans la ville de Volta Redonda, au sud de Rio de Janeiro, les conditions de vie sont précaires, les espaces de loisirs et de culture manquent, les trafics illicites et la violence sont fréquents. Dans la plupart des familles, la mère est cheffe de famille. La plupart des jeunes étudient dans des écoles publiques précaires et cherchent également à compléter les revenus du réseau familial. Les jeunes sont des enfants de travailleurs, majoritairement du secteur informel.

Une communauté sans dirigeants, un manque d'intérêt de la part des habitants pour prendre soin de leur quartier, de nombreux espaces abandonnés - le parc central, le foyer municipal, les terrains de sport - occupés par des personnes étrangères au quartier qui les utilisaient pour se droguer et boire de l'alcool.

Telle était la situation il y a cinq ans dans le quartier populaire autogéré de Villa El Salvador, au sud de Lima. Cette réalité a été le point de départ de l'action des jeunes de la JOC qui ont impliqué les habitants du quartier pour se réapproprier l'espace, transformer le quartier où ils vivaient et changer la vie des jeunes travailleurs et des membres de la communauté.