Décès de Roméo Maione, premier président élu de la JOC Internationale

Romeo Maione passed awayRomeo Maione, premier président élu de la JOC Internationale, est décédé des suites d’une longue maladie le 12 mai 2015 à l’âge de 90 ans.

C’est alors qu’il est travailleur industriel à Montréal que Romeo rejoint un groupe JOC organisé par le Père Wilfred Dore CSB. Cette décision transformera sa vie.

Il devient rapidement responsable national et président national de la JOC du Canada.

Compte tenu de ses capacités et de sa maîtrise de la langue italienne, la JOCI le recrute en 1956 pour organiser le Pèlerinage international à Rome qui va rassembler 32 000 jeunes travailleurs de tous les continents habités, une performance incroyable à une époque où les voyages en jet n’existent pas encore.

Un jeune homme intéressant et un chrétien fervent

Romeo est ensuite élu président international de la JOCI au Premier Conseil Mondial en septembre 1957.

« Maione était un jeune homme intéressant, un grand gars à l’apparence rude qui était à la fois président international de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne et l’un des chrétiens les plus fervents et les plus sympathiques que j’ai eu le plaisir de rencontrer », a écrit John C. Cort. « Élevé par des parents italiens à Montréal, il parlait aussi bien l’anglais que le français, en plus de l’italien, résolvant ainsi le problème de la traduction simultanée. »

Séminaire international de la JOCI: « Nous sommes ces millions de jeunes travaillant dans des conditions précaires »

Nous nous préparons à renouveler la société

 Chers camarades jeunes travailleurs du monde, nous vous transmettons nos salutations depuis Assesse (Belgique) où la JOC tient son séminaire international. Dans nos cœurs et dans nos esprits, nous sommes solidaires de votre lutte quotidienne pour une vie digne. Vous avez délégué des militants de vos mouvements nationaux de pays aussi divers que l’Allemagne, l’Australie, le Brésil, la Flandre, le Gabon, le Guatemala, l’Indonésie, le Pérou, le Québec, le Venezuela et la Wallonie. Nous aimerions partager avec vous un peu de notre travail. Le travail que nous réalisons pour nous préparer à renouveler la société.

Une vie et un travail précaires

Nous avons approfondi notre analyse du monde du travail tel que nous le connaissons aujourd’hui et de ses conséquences sur notre vie et notre avenir. Nous avons souligné que nous sommes le milliard 700 millions de jeunes de la planète. Nous sommes ces millions qui travaillent dans des conditions précaires, dans des emplois temporaires, dans le secteur informel, comme travailleurs indépendants, avec de longs horaires de travail, pour les salaires les plus bas.

Nous sommes les 75 millions de jeunes travailleurs sans emploi (40% de tous les chômeurs). Nous sommes ceux qui n’ont pas ou peu de protection sociale contre la maladie et le chômage. Nos droits du travail nous sont refusés ou ne sont pas respectés comme il convient, et dans de nombreux pays, il est dangereux de nous organiser.

Travail décent et emploi des jeunes : Défis, stratégies et perspectives!

Invitation à un débat le 19 septembre à Bruxelles

La Jeunesse Ouvrière Chrétienne Internationale (JOCI) vous invite à vous joindre à nous pour un débat ayant pour thème « Travail décent et emploi des jeunes : Défis, stratégies et perspectives ».

Les deux modérateurs du débat seront Arlindo de Oliveira et Jan Dereymaeker, travailleurs militants engagés dans la lutte pour un travail décent et pour l’emploi des jeunes.

Mgr Jean-Pierre Delville, Evêque de Liège, sera parmi nous lors de la séance d’ouverture pour présenter son point de vue sur le travail décent et l’emploi des jeunes. Maria Tsirantonaki, de la Confédération syndicale internationale (CSI), partagera son expertise des syndicats et de leur lutte pour l’emploi des jeunes. Du côté de la JOCI, Isak Krampona, secrétaire général, décrira le travail du mouvement en faveur d’un travail décent et d’une vie digne pour la jeunesse travailleuse.

Nos huit autres intervenants seront répartis en 2 groupes. Le premier comprendra Jeroen Roskam, coordinateur de Solidarité mondiale (WSM) pour la coopération nord-sud ; Guy Tordeur, secrétaire général d’ACV-CSC ; Stefan Gigacz, ancien membre de l’Equipe internationale de la JOCI qui fait un doctorat sur Cardijn à Vatican II ; et le représentant de l’OIT Genève. Ils partageront leur expertise du travail décent pour les jeunes travailleurs en Europe et à travers le monde.