Les jeunes de Flandre s’expriment et sont prêts à agir !

Le Congrès national de la KAJ (JOC flamande) qui a eu lieu les 14 et 15 novembre 2016 à l’auberge de jeunesse Génération Europe (Bruxelles) a été un franc succès. Quelque 35 jeunes provenant de différentes régions de Flandre y ont participé. La rencontre de deux jours s’est déroulée dans une chouette atmosphère, avec des activités dynamiques et des débats sur la réalité que vivent les jeunes et le mouvement aujourd’hui.

Le Congrès national s’est penché sur quatre thèmes : (1) le renforcement des groupes de base et des actions des différentes régions ; (2) l’égalité des chances pour chacun ; (3) le respect de la vie et la solidarité entre les personnes ; (4) une vie décente au travail et à l’école. Il s’agit des quatre principaux thèmes de la campagne de la KAJ pour les quatre années à venir (2017-2020).

Il est intéressant de noter que c’est la motivation des jeunes qui a servi de base à leur plan d’action. Un groupe a déclaré que la campagne de la KAJ traite de leur réalité de jeunes, par exemple de la question du divorce et des problèmes à l’école. Cette campagne a démarré il y a quelques années ; il faut la poursuivre et rejoindre davantage de jeunes, ainsi que d’autres secteurs tels que les jeunes ayant un handicap et les familles pauvres. La KAJ est le mouvement de tous. Un membre a confié que la KAJ était sa seconde maison.

Le Conseil international et son importance pour l’avenir du monde du travail

 

Le Conseil international de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne Internationale est un événement organisé tous les 4 ans par les militants du mouvement pour identifier où en est le mouvement aujourd’hui et pour définir la voie à suivre. Notre monde en constante évolution a généré une interaction étroite entre les gens mais il a créé des situations qui diffèrent en fonction des pays et des continents. Cette évolution a des conséquences et un impact sur le monde du travail, affectant des milliers de travailleurs, en particulier les jeunes travailleurs.

L’activité s’est étendue sur trois semaines, du 21 septembre au 9 octobre 2016. Elle a démarré avec un programme d’échange organisé par la JOC d’Allemagne, la JOC wallonne et la JOC flamande dans 5 villes importantes d’Europe, à savoir Bruxelles, Liège, Aix-la-Chapelle, Münster et Würzburg. 27 mouvements nationaux y ont participé, interagissant et partageant des informations sur les différentes réalités des jeunes travailleurs d’aujourd’hui : le travail précaire, le travail intérimaire, les migrants, les réfugiés, les chômeurs, les travailleurs informels et la discrimination au travail basée sur le genre.

Colloque International et ouverture publique du XIVème Conseil International, 2016

 alt

À l’occasion du XIVe Conseil international de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne Internationale (JOCI), les dirigeants actuels et les anciens responsables de la JOC se sont réunis à Herzogenrath, près d’Aix-la-Chapelle (Allemagne), du 24 au 26 septembre pour un colloque international qui avait pour but de développer la coopération entre les différentes générations de militants jocistes.

Le premier jour du colloque, les anciens responsables de la JOC ont pu écouter les principaux problèmes auxquels est confrontée la JOCI aujourd’hui. Le président de la JOCI, Ludovicus Mardiyono, et le trésorier, Andy Predicala, ont partagé leurs réflexions sur les besoins et défis actuels du mouvement.

Le dimanche 25 septembre, les dirigeants jocistes d’hier et d’aujourd’hui ont participé à l’ouverture publique du Conseil international de la JOCI au cours de laquelle plus de 150 personnes ont assisté à la messe d’ouverture concélébrée par Mgr Reginaldo Andrietta, ancien aumônier de la JOCI et évêque brésilien, Mgr Jean-Pierre Delville, évêque de Liège (Belgique) et Mgr Heinrich Mussinhoff, évêque émérite d’Allemagne, ainsi que par plusieurs aumôniers de la JOC.